Espace client

FAQ

Gestion locative – Locataire

Spécial “état d’urgence sanitaire”- Dois-je annuler mon déménagement ?

Non, il est encore possible de déménager, signer votre bail, remettre les clés et faire l’état des lieux !
Un déménagement par des particuliers est autorisé, mais il ne doit pas mobiliser plus de 6 personnes maximum (personnes déménageant comprises). Ces personnes ne doivent pas nécessairement relever du même foyer ou domicile.

Spécial “état d’urgence sanitaire”- Je n’ai pas pu déménager. Puis-je refuser de payer le loyer de mon nouveau logement ?

Les déménagements restent possibles. Cela signifie, d’une part, que si le bail prend fin pendant la période de restrictions renforcées, le locataire reste tenu du paiement du loyer dans les conditions prévues à l’article 15 de la loi du 6 juillet 1989. Les parties peuvent organiser un maintien dans le logement, en mettant en place une convention d’occupation temporaire, prévoyant le paiement d’une indemnité d’occupation. D’autre part, il est possible d’emménager dans un nouveau logement et, sauf à ce que les parties conviennent d’un report de la date de prise du bail, le loyer est dû.

Spécial “état d’urgence sanitaire”- Si mon délai de préavis expire pendant la période de restrictions renforcées, suis-je obligé de déménager ?

Le congé du locataire prend effet dans les conditions prévues par l’article 15 de la loi du 6 juillet 1989. A l’expiration du délai de préavis, les déménagements étant possibles, les lieux doivent être restitués, sauf à ce que les parties conviennent de mettre en place une convention d’occupation temporaire, prévoyant le paiement d’une indemnité d’occupation.

Spécial “état d’urgence sanitaire”-Les visites de logements font-elles l’objet d’une dérogation ?

  • Les visites de biens immobiliers en vue de l’achat ou de la location d’une résidence principale sont autorisées, avec ou sans intermédiation, dans le respect des règles sanitaires.
  • Les visites par des candidats seront espacées et le logement aéré 15 minutes avant la 1ere visite puis entre chaque visite. Le temps de visite en sera réduit (30 minutes maximum).
  • Les visites groupées en présence de plusieurs candidats sont exclues.
  • Avant la visite, le candidat devra être informé des règles sanitaires qui devront être respectées lors de la visite : porter un masque, se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique avant et après la visite, respecter les gestes barrières, annuler la visite en cas de symptômes évocateurs ou si la personne est contact à risque.
  • Le nombre de personnes présentes dans le bien visité sera limité au respect d’une jauge maximale de 8m² de surface par personne ou par unité épidémiologique.

Spécial “état d’urgence sanitaire”- Mon propriétaire est-il toujours en droit de réviser le loyer durant cette période ?

Oui, aucun texte ne suspend l’application des clauses de révision des loyers contenues dans les baux d’habitation.

Comment utiliser mon espace client- locataire ?

A quoi sert votre espace client ?
L’espace client est un outil novateur et essentiel dans la communication. Il permet à chaque locataire une relation et un dialogue permanent avec les différents collaborateurs des services de gestion locative.
Vous y trouverez en quelques clics tous les documents relatifs à votre bail. Vous aurez accès notamment à votre bail, vos actes de caution, vos quittances et avis d’échéances, votre état des lieux, votre situation comptable individuelle ainsi que des conseils et informations utiles quant à votre location.

Outil sûr et efficace, votre portail client vous assure une transparence complète, une plus grande liberté dans la consultation de vos documents et une visibilité en temps réel : il permet de pouvoir dématérialiser l’ensemble des documents : vous pourrez les consulter et les télécharger. Tous vos documents sont archivés et consultables à tout moment sans besoin de les imprimer.

Comment activer votre espace client ?
Pour activer votre compte, rien de plus simple ! Il suffit de cliquer sur le mail d’invitation envoyé par le cabinet Jourdan à la suite de votre signature du bail.
Si vous pensez ne pas l’avoir reçu, vérifiez dans vos spams et contactez nous.

Qu’est-ce que la régularisation des charges ?

Chaque mois vous payez en plus de votre loyer des charges locatives dont le montant est indiqué sur votre bail. Ces charges représentent la partie des charges de copropriété que votre propriétaire peut vous répercuter. Celles-ci sont variables d’une année à l’autre en fonction des dépenses réalisées dans la copropriété.
Vos charges locatives correspondent à une provision réalisée mensuellement et doivent être régularisées à la fin de l’année en fonction des dépenses réellement engagées.
Ainsi, lors de cette régularisation, soit votre propriétaire va vous devoir de l’argent, soit vous allez lui devoir de l’argent.

Mon propriétaire peut-il me demander une révision de mon loyer ?

La révision de loyer permet à votre propriétaire de modifier le montant du loyer en cours de bail. Cela est possible une seule fois par an et dans deux cas seulement :

  • Votre contrat de bail prévoit une clause de révision annuelle du loyer.
  • Votre propriétaire a effectué des travaux d’amélioration du bien qui justifient une augmentation de loyer.

Votre propriétaire ne peut augmenter le loyer que dans la limite de l’indice de référence des loyers (IRL).

Puis-je effectuer des travaux dans un logement en location ?

Vous souhaitez effectuer des travaux dans l’appartement dont vous êtes locataire.
Ce que dit la loi : la réalisation de certains travaux dans un logement en location est autorisée, à condition que lesdits travaux ne “constituent pas une transformation de la chose louée”. Installation d’étagères, ajout ou retrait de papier peint, rafraîchissement des murs, pose de moquette…entrent dans ce cadre.
À noter qu’il est interdit de réaliser des travaux qui pourraient nuire à la relocation du bien (peintures et décorations excentriques…). Il est donc fortement conseillé d’avertir le propriétaire avant la réalisation de ces travaux.
Outre l’obtention d’un accord de principe, avertir le propriétaire avant d’effectuer certains travaux de réaménagement pourra également vous permettre d’en négocier le financement. En effet, certains propriétaires acceptent d’aider leurs locataires en finançant une partie des travaux en location quand ils améliorent le logement. Quels que soient les travaux envisagés, mettez-vous d’accord en amont et de préférence par écrit car en cas de litige, vous pourrez produire ce document signé par le propriétaire.

Quels sont les réparations à ma charge ?

Lors de son arrivée dans les lieux, le locataire doit trouver un logement en bon état et aux normes. Le propriétaire ne peut donc pas être responsable des travaux devant être réalisés en cas de mauvais entretien ou dégradation causé par le locataire en cours de bail de location.
Le locataire doit assumer les réparations d’entretien courant du logement : ces menus-travaux et réparations à la charge du locataire ont pour point commun d’être simples et généralement peu onéreux mais indispensables pour éviter la dégradation prématurée du logement.

Les travaux les plus courants pour le locataire :

  • remplacement des joints des robinets,
  • entretien de l’installation électrique et remplacement des ampoules, des fusibles, des interrupteurs, des prises électriques.
  • entretien de la plomberie, débouchage des canalisations, remplacement du pommeau de douche, et réparation de la chasse d’eau
  • raccords de peinture et changement de papier peint à son initiative.
  • entretien du système de chauffage.
  • des réparations mineures d’appareils électroménagers

Ces réparations locatives à la charge du locataire sont listées et détaillées de façon exhaustive dans un décret publié le 26 août 1987.
Voir : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31697

Comment dois-je déclarer un incident dans mon logement ?

Si un incident se produit dans votre logement et que vous avez besoin de nous en informer, vous pouvez téléphoner ou écrire à votre gestionnaire.
Pour des dégâts engageant des travaux à la charges du propriétaires (changement de fenêtre, de chauffage, de chaudière…), il est préférable de nous adresser ces demandes par email afin que nous puissions justifier des éventuelles dépenses au propriétaire. N’hésitez pas à joindre des photos, cela nous permet ensuite d’être plus efficace dans la résolution du problème !

Que faire en cas de fuite ou dégât des eaux ?

Dès lors que vous repérez un dégât des eaux chez vous (infiltration, fuite), nous vous recommandons un certain nombre de chose à faire

  • repérer l’origine de la fuite (coupez l’eau si nécessaire)
  • prévenez vos voisins si vous pensez que cela peut les impacter
  • prévenez votre assurance en faisant une déclaration de sinistre (la plupart des assurances permettent de le faire en ligne)

o Si la fuite vient de chez vos voisins, c’est son assurance qui la prendra en charge, vous devez tout de même faire une déclaration à votre assurance. Celle-ci s’occupera de prendre contact avec l’assurance de votre voisin.
o Si la fuite vient de chez vous et impact votre voisin, votre assurance vous demandera de faire un constat et c’est elle qui prendra en charge les réparations chez votre voisin. Celui-ci doit tout de même déclarer le sinistre à son assurance
o Si la fuite est liée à des parties communes c’est l’assurance du syndic qui prendra en charge les dégâts. Vous devez tout de même faire une déclaration à votre assurance.
o Si le logement est loué meublé, c’est parfois l’assurance du propriétaire qui prendra en charge les dégâts. Vous devez tout de même faire une déclaration à votre assurance.

  • demandez à votre assurance de faire intervenir quelqu’un pour résoudre la fuite puis de prendre en charge la suite des évènements
  • prévenez-nous en envoyant une copie de votre déclaration de sinistre à votre gestionnaire. Nous en informerons le propriétaire.

Comment donner mon préavis ?

Lorsque vous souhaitez quitter le logement, vous avez un délai de préavis d’un ou trois mois à respecter selon les conditions prévues dans votre bail.
Pour donner votre préavis vous devez adresser à votre propriétaire ou nous adresser un courrier recommandé avec accusé de réception.
Attention, le préavis démarre à réception de cette lettre recommandée.
En complément, afin d’accélérer l’organisation de votre état des lieux, vous pouvez déclarer votre préavis directement depuis votre espace locataire.

Comment préparer mon état des lieux de sortie ?

L’état des lieux de sortie est un acte à ne pas négliger en tant que locataire.
Nous reprenons l’état des lieux d’entrée et procédons à une comparaison avec l’état actuel de l’appartement.
Afin d’éviter les déconvenues, nous vous recommandons les étapes suivantes :

  • nettoyer l’appartement, reprenez l’état des lieux d’entrée et replacer le plus d’éléments possibles à la place qu’ils occupaient lors de votre entrée dans les lieux afin de pouvoir mettre en évidence ce qui est lié à une éventuelle dégradation du bien.
  • constatez et listez vous-même les éventuelles dégradations.

Quelles informations sur mon espace client ?

Sur l’espace client Cabinet JOURDAN vous pourrez consulter et éditer à tout moment :

  • Les baux et acte de caution
  • Les avis d’échéances et quittances
  • La situation comptable individuelle

Des valeurs fortes

pour vous satisfaire en toutes circonstances

La gestion immobilière est une activité exigeante : elle demande du temps, de l’énergie et surtout des compétences.

C’est pourquoi, au Cabinet JOURDAN, nous concevons notre métier autour de l’excellence.

En 40 ans d’existence, notre entreprise familiale a su s’adapter aux transformations de la société, réglementaires, digitales, comme à celles des métiers de l’immobilier.

Nous contacter