Espace client
Retour aux actualités

actu Actualité

12 astuces pour diminuer vos factures d’énergie

12 astuces pour faire baisser votre facture énergie

L’énergie représente une part de plus en plus importante dans le budget des ménages (autour de 9% en moyenne). C’est la mauvaise surprise de ces derniers mois : le coût de l’électricité, du gaz explose. Les prix flambent, plombant nos factures d’énergie, déjà salées.

Chauffage, électricité… 400 euros. C’est l’augmentation que pourrait connaître la facture énergétique annuelle des ménages en 2022, selon une étude publiée par les économistes d’Euler Hermes.

Il y a donc urgence à trouver des solutions pour faire des économies significatives : adopter les bons réflexes à la maison et au quotidien pour permettre de réduire la dépense. Le Cabinet JOURDAN vous donne quelques conseils éclairés.

 

1. Chauffez de manière responsable

 

Le chauffage représente à lui seul plus de 50% des dépenses d’énergie d’un logement. C’est un poste à surveiller de près pour éviter les mauvaises surprises. Commencez par vérifier votre isolation. Baisser le chauffage d’un seul degré permet de réduire sa consommation de 7 %. Optez pour le gilet de laine et le plaid tout doux sur le canapé. Il n’existe pas de température idéale, toutefois, pour empêcher votre note de grimper en flèche, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) recommande de conserver une température d’environ 19 degrés dans les pièces à vivre : salon, salle à manger, cuisine, 18 °C dans la salle de bain, et les chambres ne doivent pas excéder 17 °C.  Pendant la nuit, la température peut être baissée de 4 °C.

L’achat malin …investir dans un thermostat intelligent capable d’ajuster votre consommation à vos besoins. Les prix s’échelonnent entre 100 et 400 euros. Simple à installer, ce discret boîtier équipé de capteurs se pilote à distance, via son téléphone mobile, pour moduler la température de tout ou partie de votre logement. Un moyen supplémentaire de faire baisser votre facture de chauffage d’environ 8 à 10%. Avec ces astuces, comptez jusqu’à 150 € d’économie par an.

 

2. Pour mieux chauffer, il faut aérer

 

En ces temps de Covid, aérez quotidiennement votre intérieur deux à trois fois par jour est une nécessité. Outre le fait de renouveler l’air, ce geste permet aussi d’éliminer l’humidité ambiante. Or, l’air humide est plus long à chauffer et consomme plus d’énergie. Economie réalisée : jusqu’à 100 € par an.

 

3. Réduisez la production et la consommation d’eau chaude

 

La production d’eau chaude représente 15 à 20 % de notre facture énergétique, selon l’Ademe. La température de l’eau du ballon ne doit pas dépasser 60 °C. On le sait : pour le salut de l’environnement, il faut privilégier les douches qui nécessitent trois fois moins d’eau que les bains. Enfin, ce changement dans vos habitudes n’a d’impact sur la facture que si vos douches ne durent pas une heure. Plus les douches sont longues, plus le chauffe-eau est sollicité. La facture double si celui-ci est électrique. Pour réduire votre facture de 50 à 100 euros par an, contrôlez vos passages sous la douche.

Astuce : plusieurs éléments peuvent vous aider à réduire encore votre facture : utiliser un pommeau de douche mousseur et économique qui va venir limiter le débit de l’eau et diviser sa consommation par 2,5, Son coût est inférieur à 10 euros. L’utilisateur d’un minuteur pour ne pas excéder une certaine durée sous la douche est aussi une solution. Ça fait du bien à la planète et au portefeuille : jusqu’à 70 € d’économie par an.

 

4. Optimisez votre éclairage

 

Tant que la lumière du jour suffit, inutile d’allumer celles de la maison. Ouvrez vos volets le matin pour éviter d’avoir à recourir à la lumière artificielle.

Pour ce qui est des ampoules dans vos luminaires, passez aux lampes LED qui demandent 80 % d’énergie en moins que les ampoules classiques et dix fois moins que les ampoules basse consommation. Par contre, à chaque pièce son niveau de luminosité. On n’a pas les mêmes besoins d’éclairage dans la cuisine que dans la chambre. Un critère à prendre en compte pour bien choisir ses ampoules.

Les ampoules LED, certes plus chère à l’achat mais peuvent fonctionner pendant vingt-cinq ans. Inconvénients : l’impact environnemental conséquent lié à leur fabrication et la lumière bleue qu’elles diffusent, nuisible pour la rétine. Pour réduire le risque de phototoxicité, mieux vaut opter pour une lumière blanc chaud inférieure à 3000 K et bannir l’éclairage direct. L’installation de LED à la place des ampoules classiques peut vous faire économiser entre 70 et 90 % de la consommation électrique pour l’éclairage.

 

5. Achetez des appareils qui consomment peu

 

Rapprochez-vous de votre fournisseur d’énergie. Tous disposent de solutions de suivi de consommation pour aider à identifier les appareils les plus énergivores de votre logement et adopter les bons gestes au quotidien pour alléger la note.

Il nous est devenu quasiment impensable de vivre sans la technologie. Chaque foyer possède en moyenne près d’une centaine d’appareils électriques et électroniques ! Suréquipement, gaspillage ou défaut d’entretien alourdissent la facture. Nombre de ces appareils sont gourmands en énergie. Afin de réduire leur impact sur notre consommation, vous pouvez choisir de les acheter moins énergivores. Pour reconnaître ces appareils, dirigez-vous vers ceux qui portent l’étiquette A+++. En choisissant une machine à laver de catégorie A+, sa consommation sera moitié moins élevée que celle d’un lave-linge classé A.

Privilégiez aussi ‘achat d’un ordinateur portable à celui d’un ordinateur de bureau. Au même titre, Les plaques à induction consomment moins que celles électriques ou vitrocéramiques. Optez plutôt pour les appareils multifonctions, comme un réfrigérateur/congélateur ou un lave-linge séchant, ils consomment moins que si vous possédiez deux appareils. Les fours dits combinés (équipés d’un micro-onde et d’un four traditionnel) sont jusqu’à 65% moins gourmands en électricité que les modèles classiques.

 

6. Utilisez les modes économiques de vos appareils

 

Pour laver le linge comme la vaisselle, pensez au mode économique ! Présent sur vos appareils, il vous permet de réduire votre consommation, pour le même résultat de lavage. Les cycles sont certes plus longs, mais votre facture vous en remerciera !

Pensez également à éradiquer cette mauvaise habitude de laver votre vaisselle avant de la mettre dans le lave-vaisselle et à bien remplir ce dernier avant de le mettre en route.

Pour consommer moins en cuisine, pensez à couvrir vos casseroles. Un geste simple qui permet de diviser par quatre l’énergie nécessaire pour porter l’eau à ébullition par exemple.

 

7. Optimisez les cycles de votre lave-linge

 

Il est préférable de faire tourner la machine à laver pleine et en heures creuses (si vous bénéficiez d’un contrat heures pleines/heures creuses) pour éviter de gaspiller de l’énergie. Tout notre linge ne doit pas nécessairement être lavé à 60 °C. Selon de nombreuses études, un cycle à 30 °C permet de réaliser 60 % d’économies d’énergie par rapport à un cycle à 60 °C. Economisez jusqu’à 200 € d’économie par an.

 

8. L’indispensable sèche-linge ?

 

À lui tout seul, le sèche-linge peut représenter jusqu’à 17 % de la facture d’électricité des ménages français. Un véritable gouffre énergétique ! S’il ne vous est pas possible de vous en passer, l’idéal est de faire jouer au maximum la fonction essorage de votre machine à laver. Economies réalisée : jusqu’à 100 € d’économie par an. Prenez garde également à la classe énergétique de l’engin : un sèche-linge A+++ est trois fois moins énergivore qu’un B.

 

9. Traquez les veilles inutiles de vos appareils électriques !

 

Le mieux pour faire des économies sur la facture d’électricité c’est, en plus d’éteindre les lumières quand on quitte une pièce, d’éteindre tous les appareils laissés en veille.

Les foyers français ont entre 15 et 50 appareils en veille :  box internet, ordinateur, téléphone, télévision, imprimante ou encore console de jeux.  Nos équipements en veille continuent à consommer de l’énergie en toute discrétion quand ils sont en veille et gaspillent 50 watts, soit environ 100 euros par an selon l’Ademe. Les éteindre peut alléger votre facture d’environ 10 %. Parmi les plus voraces : une box allumée en permanence est bien plus gourmande qu’un lave-linge. L’idéal est donc de les débrancher ou  de les éteindre quand on ne s’en sert pas. Pour faciliter la tâche, rien de tel que d’installer des prises coupe-veille. Ce boîtier magique, placé entre la prise de courant et votre appareil électrique, coupe la mise en veille lorsque ce dernier est éteint. Son prix est modique – on en trouve à partir de 6 euros – si bien qu’on peut aisément en acheter plusieurs pour son téléviseur, son chargeur de téléphone ou encore son ordinateur. Il existe aussi des multiprises coupe-veille, pratiques pour éteindre d’un coup la veille de votre petit électroménager groupé sur le plan de travail de votre cuisine.

 

10. Entretenez vos réfrigérateurs/ congélateurs et évitez de le positionner près d’une source de chaleur

 

Avec une consommation d’en moyenne 400 Kilowatt-heure (kWh) par an, le réfrigérateur-congélateur est l’appareil le plus énergivore du foyer.

Bien le régler à une température entre 4 et 5° pour le frigidaire et -18° pour le congélateur, bien le nettoyer et l’installer le plus loin possible des sources de chaleur permettent une diminution de la consommation.

L’entretien du réfrigérateur et du congélateur n’est pas à négliger. Une grille de frigo sale peut consommer jusqu’à 30 % d’électricité en plus qu’une grille propre ! Si vous pensez pus facilement à les nettoyer régulièrement pour des raisons évidentes d’hygiène, il ne faut pas oublier de les dégivrer. L’amas de glace qui se forme dans les compartiments de vos congélateurs les oblige à solliciter davantage d’énergie (+30% de plus) pour continuer à produire du frais. Une surconsommation non négligeable qui peut être facilement évitée en ôtant le givre dès qu’il commence à dépasser les 3 mm d’épaisseur.

Vérifiez aussi le joint d’étanchéité. Défaillant, il augmentera le besoin énergétique de 20 %. Economies réalisées : jusqu’à 50 € par an.

Et enfin, évitez de placer votre réfrigérateur près d’une source de chaleur comme un four ou une cuisinière.  De même, si vous habitez une région ensoleillée et chaude, évitez de placer votre réfrigérateur près d’une porte vitrée ou fenêtre, cela peut générer une surconsommation en été.

 

11. Des murs clairs pour plus de luminosité

 

Plus les couleurs d’une pièce sont claires, plus elles reflètent la lumière et moins on doit compenser avec des lampes. Et si on privilégie des éclairages directionnels qui diffusent la lumière avec précision, plus besoin de multiplier les points lumineux ! Comptez jusqu’à 30 € d’économie par an.

 

12. Et bien sûr, faites jouer la concurrence, et optez pour les contrats alternatifs tarifs du gaz et de l’électricité qui permettent d’économiser

 

Depuis mai 2021, les tarifs réglementés augmentent sans interruption, C’est donc le moment privilégié pour mettre en concurrence votre bon vieux contrat, si ce n’est pas déjà fait. La loi vous y contraindra de toute manière puisque les TRV du gaz disparaîtront au 1er juillet 2023. La démarche n’est pas vaine :  changer de fournisseur s’avère très profitable, et les économies réalisables peuvent dépasser plusieurs centaines d’euros par an pour les logements les plus grands et les familles plus nombreuses. Encore faut-il connaître les différents types de contrats à disposition sur le marché…

La bascule est simple et s’effectue par internet ou par téléphone, sans nécessiter d’intervention à votre domicile. Certains sites en ligne opèrent des achats groupés et parviennent à obtenir des tarifs très intéressants. Enfin, signaler à votre opérateur que vous envisagez de le quitter peut le pousser à vous proposer des offres promotionnelles… Économie à réaliser : jusqu’à 150 € par an.

 

Mais ne succomber pas à l’envie d’acheter ces petits boîtiers “économiseur d’énergie” pour réduire votre facture

 

De petits boîtiers (qui ressemblent à des chargeurs mobiles) …EcoVolt, EcoWatt, Electricity saving box…ont fait leur apparition depuis quelques années sur le web, avec la promesse de réduire notre consommation électrique. Ces appareils, qui se branchent dans une prise électrique, promettent de faire baisser notre facture d’électricité de 30 à 50 % pour un coût modeste (entre 20 et 80 € environ). Comment ? Ils réduiraient la consommation de puissance en stabilisant la tension électrique de notre habitation. Ils agiraient en captant ce qu’on appelle l’énergie réactive provoquée par d’éventuels pics de tension et seraient capables de la restituer au réseau général afin qu’elle ne soit pas consommée. Or ces boîtiers n’auraient aucun impact sur notre consommation électrique réelle, selon un groupe de consommateurs espagnols (OCU). De nombreux clients ont également déjà remonté leur mécontentement sur des plateformes d’arnaques. Des sociétés tentent aussi de tromper le consommateur en se faisant passer pour des fournisseurs officiels, pour vendre leurs coffrets économiseurs d’électricité. Si on ne peut juger de la qualité de leurs produits, ces pratiques trompeuses appellent à la vigilance.

Des valeurs fortes

pour vous satisfaire en toutes circonstances

La gestion immobilière est une activité exigeante : elle demande du temps, de l’énergie et surtout des compétences.

C’est pourquoi, au Cabinet JOURDAN, nous concevons notre métier autour de l’excellence.

En 40 ans d’existence, notre entreprise familiale a su s’adapter aux transformations de la société, réglementaires, digitales, comme à celles des métiers de l’immobilier.