Espace client
Retour aux actualités

actu Actualité Bailleur Locataire

Colocation : avantages et inconvénients

Colocation, avantages et Inconvénients

Qu’est-ce que la colocation ?

La colocation est définie par la Loi du 6 juillet 1989 comme « la location d’un même logement par plusieurs locataires, constituant leur résidence principale, et formalisée par la conclusion d’un contrat unique ou de plusieurs contrats entre les locataires et le bailleur ». Vivre en colocation, c’est partager un logement avec d’autres personnes : ceux-ci peuvent être des amis ou de parfaits inconnus. Le plus souvent chaque colocataire dispose de sa propre chambre et les autres espaces sont partagés (salon, cuisine, salle de bain…)

 

Vivre la colocation côté locataires

Quels sont les avantages de la colocation ?

  1. Accéder à un logement plus spacieux et confortable

Tout d’abord, la colocation permet d’accéder à un logement tout en ayant un budget modeste et de profiter d’espaces de vie communs plus confortable et spacieux. Les infrastructures et les équipements qu’il offre ne pourraient certainement pas être retrouvées dans un logement adapté pour une personne seule. C’est quand même plus agréable de vivre dans une chambre de 15m2 dans un appartement avec salon, cuisine équipée et salle de bain que de vivre dans une chambre de bonne de 10 m2 au dernier étage, sans ascenseur, avec les toilettes sur le palier…

  1. Economiser de l’argent sur le loyer des charges

Dans les grandes villes où la demande est très importante en termes de logements, les loyers y sont élevés. Il est donc difficile pour tout un chacun de se loger correctement avec un budget modeste. Que ce soit par obligation ou par choix de moins dépenser, avoir recours à la colocation permet d’accéder à un logement sans y laisser toutes ses économies. De plus, il n’y a pas que le loyer qui est partagé mais également les charges et tous les frais annexes comme les factures (internet, électricité …), et toutes les réparations qui peuvent survenir.

  1. Rencontrer des gens

La colocation permet de s’intégrer plus facilement dans une nouvelle ville, un nouveau pays, car elle facilite les rencontres. C’est l’occasion pour chaque colocataire de de renforcer les liens sociaux, de découvrir la culture de ses pairs, qui peuvent être d’origines très diverses. C’est enfin une opportunité de tisser des liens d’amitié. La colocation permet de passer des moments agréables de convivialité et d’échanges. Une colocation, c’est un lieu qui vit ! c’est aussi un bon moyen pour se motiver et faire des activités à plusieurs.

  1. La vie à plusieurs pour ne pas être isolé

Vivre en colocation, c’est partager des espaces de vie quotidien avec d’autres personnes

De nombreuses personnes ne sont pas à l’aise avec l’idée de vivre seules, elles ont besoin d’être toujours entourée, la colocation est une excellente solution, car il y aura toujours un colocataire disponible pour discuter ….

Au vu de ces avantages et de son côté convivial, la colocation est devenue bien plus qu’une solution alternative, mais plutôt un véritable mode de vie qui compte de plus en plus d’adeptes.

Quels sont les inconvénients de la colocation

  1. S’adapter aux autres

Vivre en colocation veut aussi dire partager sa vie avec d’autres colocataires. Il est impératif de trouver des colocataires qui partagent la même vision de la vie en communauté au quotidien afin de rendre la cohabitation agréable pour tout le monde. Il faut savoir s’adapter aux autres. Des compromis seront nécessaires ainsi qu’une bonne organisation des tâches et répartition des dépenses communes. Aussi, pour vivre avec les autres, il faut d’abord bien se connaître, et savoir poser les bonnes questions lors de la première rencontre avec ses futurs colocataires N’hésitez pas à exprimer vos besoins et à mentionner vos limites. Vous vous assurerez de faire le bon choix et de vivre une expérience en toute sérénité.

  1. Le bruit

La colocation est un environnement plus bruyant que la normale ! C’est un lieu de vie et tous les colocataires n’ont pas les mêmes horaires de travail, de couchage, et certains bruits de pas, de portes peuvent vite devenir agaçants dans certaines circonstances… Le bruit, même s’il n’est pas intentionnel peut entraîner des frustrations, des disputes, et même une perte de sommeil alors adoptez plutôt la zen attitude et définissez des règles !

  1. Manque de tranquillité, d’intimité

Si la colocation permet de ne pas être seul, l’effet inverse est de manquer de tranquillité, et d’intimité. Vos colocataires auront vite fait de connaître vos habitudes, vos divers allées et venues, vos horaires de présence et d’absence, Et même si vous vous isolez dan votre chambre pour parler, téléphoner, vos conversations ne seront pas complétement inaudibles et inversement celles des autres ne le seront pas pour vous.

  1. Définir des règles (tâches, ménage, courses, …)

Pour que tout se passe au mieux, il est important d’instaurer des règles dès le début de la colocation. Les règles doivent être claires pour chacun d’entre eux et ils doivent au moins s’entendre pour s’organiser dans la gestion et la répartition des dépenses communes (loyer, réparations locatives, électricité, gaz, …) ainsi que sur la répartition et la fréquence  des tâches (ménage, gestion des poubelles, courses communes …), l’utilisation des pièces et équipements communs (séjour, cuisine, salle de bains, réfrigérateur, micro-ondes, machine à laver…) au risque de voir l’aventure tourner au cauchemar.. Accrocher un tableau avec l’organisation et la répartition des tâches toutes les semaines peut être bénéfiques et permet d’éviter un certain nombre de conflits.

  1. Mauvais payeurs

Certains des colocataires peuvent s’avérer ponctuellement ou fréquemment insolvables. Pour ne pas risquer de vous retrouver dans une situation où vous aurez à payer la part du loyer d’un des autres colocataires, puisque les bailleurs inscrivent souvent dans le contrat de bail une clause de solidarité, il est donc important de souscrire une assurance.

 

La colocation pour les propriétaires bailleurs

La colocation présente également des avantages pour les propriétaires de biens immobiliers. 

  1. Un rendement locatif qui peut-être plus important

En règle générale, plus un appartement un grand, plus son rendement locatif est faible. Or, quand un grand logement est bien distribué et adapté à la colocation, son rendement locatif peut être plus haut que si le même logement est loué à un seul locataire. Attention toutefois si le bien est soumis se situe dans une zone à encadrement des loyers, le montant du loyer ne pourra pas être augmenté.

Au-delà de ça, la colocation permet d’avoir un taux d’occupation plus élevé car les locataires de grands logements ne sont pas toujours simples à trouver.

  1. La possibilité de louer un grand appartement en meublé et de pouvoir bénéficier des avantages fiscaux liés à ce statut

En règle générale, ce sont les propriétaires de petits logements destinés aux étudiants qui peuvent louer leurs biens en meublés. Grâce à la colocation, les propriétaires de grands logements peuvent aussi bénéficier des avantages fiscaux de la location meublée.

  1. La clause de solidarité des colocataires permet de garantir le paiement des loyers

Dans la colocation à bail unique, chaque colocataire est engagé et si l’un d’entre eux est insolvable ponctuellement ou fréquemment, les autres se doivent de payer sa part de loyer. Ils doivent aussi payer la totalité du loyer en cas de départ de l’un d’entre eux. Le propriétaire bailleur est ainsi sécurisé du paiement de ses loyers. Il y a toujours un risque d’impayé si le propriétaire propose une colocation avec des baux individuels, mais ce risque est limité à la ou les part(s) du(es) locataire(s) insolvable(s) ou parti(s). La souscription à une assurance loyers impayés palie à ce type de problème.

 

Et à contrario, la colocation présente des inconvénients pour les propriétaires de biens immobiliers.

  1. Une rotation des colocataires trop importante

Un inconvénient de la colocation est la gestion plus complexe qu’elle représente pour le propriétaire, du fait que les colocataires ont des objectifs différents et peuvent entrer et quitter la colocation à tout instant. Le « turn-over » occasionne des frais : État des lieux de sortie, publication d’une annonce, mise en place de visites du bien, étude des dossiers, état des lieux d’entrée du nouveau colocataire rafraichissement de la chambre louée, coût de la vacance éventuelle, … : tout ceci représente du temps pour le propriétaire sans compter l’énergie que cela demande !

  1. Des problèmes de conflits entre les colocataires

Dans certains cas (et plus particulièrement quand la colocation n’est pas le fruit d’un groupe d’amis), le propriétaire peut être obligé d’intervenir au milieu de conflits entre les différents colocataires. Afin de prévenir au maximum les désaccords, la rédaction d’un règlement de fonctionnement et de bonne conduite à faire signer par tous les colocataires peut être une première solution. L’ouverture d’un compte bancaire joint peut aussi être une solution à d’autres conflits.

Même si les étudiants représentent encore la moitié des personnes vivant actuellement en colocation, la colocation a de plus en plus de succès auprès des autres publics.

Que vous soyez locataire à la recherche d’une colocation ou propriétaire souhaitant mettre votre bien en colocation, le Cabinet JOURDAN peut vous aider dans vos démarches.

Des valeurs fortes

pour vous satisfaire en toutes circonstances

La gestion immobilière est une activité exigeante : elle demande du temps, de l’énergie et surtout des compétences.

C’est pourquoi, au Cabinet JOURDAN, nous concevons notre métier autour de l’excellence.

En 40 ans d’existence, notre entreprise familiale a su s’adapter aux transformations de la société, réglementaires, digitales, comme à celles des métiers de l’immobilier.